Gérard AYHINTZ, une figure emblématique du TT SOULETIN s’en est allé.

La soudaineté de la disparition de Gérard laisse tous ceux qui le connaissaient sans voix.
 

Comme beaucoup de dirigeants, Gérard a porté à bout de bras son club qu’il avait créé en septembre 1996 avec quelques bénévoles au poste de secrétariat et de trésorier.
 

Durant 17 ans, il était l’homme orchestre de ce club.
 

Les débuts de ce club ont été marqués par la recherche d’une salle d’accueil. En fait de salle d’accueil, Gérard mit à disposition son garage.
 

Tout ne s’arrête pas là, car il fallait également du bon matériel pour fonctionner.
 

Qu’à cela ne tienne, Gérard alla à la recherche de sponsors. Une vingtaine de commerçants et d’artisans vinrent apporter un soutien financier au club de Gérard.
 

C’est ainsi que du matériel a pu être acheté afin de fonctionner dans de bonnes conditions
 

Il est bon de rappeler que Gérard était très connu à Mauléon de par ses multiples implications dans la vie mauléonaise.
 

Par ailleurs la compétition n’était pas un vain mot pour Gérard.
 

Combien de fois, Gérard parlait de son équipe fanion en énumérant les noms des joueurs qui composaient son équipe. Chaque dimanche, il suivait les résultats de toutes les équipes. Il avait l’âme d’un jeune joueur.
 

Ce club était le bébé de Gérard.
 

Après 17 ans de présidence, Gérard voulait résolument tourner la page et laissait les rênes de son club entre les mains de nouveaux dirigeants.
 

Il n’aura pu voir ce changement avant de partir.
 

Gérard va nous manquer.
Michel PITERS


L'hommage rendu par Michel PITERS à notre ami trop tôt disparu...

A mon ami Jean-Claude.
 
A l’aube de cette nouvelle année, tu es parti en laissant derrière toi beaucoup de souvenirs pour ceux qui t’on connu.
 
Pour ceux qui t’ont côtoyé pendant plus de trente ans notamment dans le cadre du tennis de tennis de table, nous n’oublierons jamais ton investissement de tous les jours pour ce sport que tu aimais tant.
 
En feuilletant le livre des souvenirs, je te revois dans les salles de tennis de table donner les conseils avisés auprès des jeunes pongistes qui découvraient avec toi les techniques de ce sport.
 
Tu es à l’origine des écoles de tennis de table dans le département, notamment celle de lescar où mon fils avait suivi avec toi ses premiers cours de ping pong. Ton club qui était celui de l’asptt Pau bénéficiait également de ton expérience.
 
Je te revois encore faire le transport des tables d’un club à un autre afin d’organiser des compétitions qui nécessitaient un nombre de tables suffisant afin que celles-ci aient lieu.
 
Lorsqu’un club démarrait, tu étais toujours là pour aider celui-ci par tes conseils et ton implication pour fournir à ce club les moyens matériels pour fonctionner.
 
Je n’oublierai jamais ta détermination pour obtenir le financement auprès du Conseil Général d’un poste de cadre technique au sein du comité départemental.
 
Après plusieurs années d’effort, en septembre 1999, tu es arrivé à cet objectif qui te tenait à cœur.
 
Je me rappelle les moments surréalistes où tu passais des heures dans les locaux du Conseil Général en compagnie de ta fille afin d’obtenir ce poste tant désiré.
 
Au niveau départemental, tu as exercé pendant plus de 30 ans les fonctions de Président.
 
Combien de fois, tu t’es rendu à la ligue d’aquitaine de tennis de table pour assister aux réunions de celle-ci, et cela aux risques de ta vie.
 
Non vraiment, le tennis de table c’était ta VIE.
Michel PITERS


Hommage à Jean Picard ....

UN GRAND SERVITEUR DU TENNIS DE TABLE NOUS A QUITTE
 

En apprenant la disparition de Jean PICARD qui était né le 12.11.36, je me dois de dire merci au nom du comité départemental de tennis de table à celui qui a été un pilier pour le club de Biarritz (les Goélands de Biarritz) et également du CD 64 qu’il avait bien voulu présider temporairement pendant 2 ans dans l’attente de l’élection d’un nouveau Président en juin 2008.
 
Jean était toujours là pour pallier à un quelconque problème de fonctionnement au sein du CD
Petit retour en arrière, pour celui qui prit le club de tennis de table de Biarritz au cours de l’année 1970.
 
En 1975, le club établit ses quartiers au gymnase de la ROCHEFOUCAULD. Au cours de la saison 1979.1980, le club de Biarritz fusionne avec les Croises St André de Bayonne. En 1980, le club est doté d’une salle spécifique qui prendra le nom de salle Charles DAGORETTE.
 
En 1994, c’est la rupture avec les croisés.
 
Jean laisse la place à Jean-Yves Guillerme qui reste 2 ans à la présidence avant de redonner cette place à…… Jean.
 
Tout ceci montre tout l’attachement que possédait Jean envers le club. S’il fallait quelqu’un, il était là.
 
Au niveau Départemental, c’était le « Monsieur Individuels ». Je me souviens de tous ces tableaux qu’il faisait et refaisait à la main.
 
Pendant plus de 20 ans, il a participé aux réunions du CD avec beaucoup d’assiduité. Il était toujours très apprécié dans ses prises de paroles ou ses conseils.
 
Non vraiment, Jean PICARD était un « MONSIEUR »
Michel PITERS
création de site internet avec : www.quomodo.com